dimanche 28 septembre 2014

L'été indien à Omblèze

Après vous avoir asséné, sur ce blog, moult sorties motorisées, retour à peu de grimpisme à mains nues ! Histoire de vraiment s'aérer les méninges, c'est à Omblèze que ça se jouait aujourd'hui...

Septembre, saison d'ouverture de la chasse. Conséquence, nous avons perdu notre terrain de jeu des derniers mois, à savoir la sympathique falaise de Satan. Dommage, car trouver des voies sympa et ombragées comme cela, pas loin de la maison, c'était très pratique. Faisant contre mauvaise fortune bon coeur, nous sommes donc retournés à Omblèze, un spot qui nous est cher.

Ma pomme dans "Une étoile est née", 7c
Les gorges d'Omblèze, fin septembre ? Hé bien oui, vu les températures quasi estivales de la période, c'est largement jouable. Mieux même, les conditions y étaient optimales : voies complètement sèches, température ambiante douce, petit vent de collante... et plus personnes dans les voies !

Delphine dans le 7b de "On se caille au Râ"
Ayant à disposition la totalité du secteur du Pescher pour nous seuls, nous en avons bien profité en revisitant les toujours plaisantes classiques que sont par exemple "On se caille au Râ" ou "Une étoile est née". Tout cela dans un cadre qui ne manque jamais de ravir la rétine du grimpeur qui sait se retourner pour regarder autre chose que le bout de caillou qu'il a sous le nez !

Encore moi... toujours dans le 7c de "Une étoile est née"
Pour parfaire le tableau, même Junior a souhaité enfilé le harnais (mais pas les chaussons !) pour grimper un peu. Attention, c'est tellement exceptionnel qu'il pourrait bien neiger sous peu !
Pour finir un passage par ici, impossible de ne pas faire une halte par la terrasse du Moulin de la Pipe pour boire une bière fraîche... et faire une petite partie de ping pong.  Bref, on s'est bien régalé, comme d'habitude ici.

Junior qui grimpuille...
Le Moulin de la Pipe, une institution bien plus que locale...

dimanche 7 septembre 2014

Col d'Ornon - Col du Noyer

Cette sortie est originale : organisée sur le forum des scoots 3 roues (SGT3R), elle n'a finalement rassemblé ni scoot, ni tripode... mais que des motos ! Ce sont donc deux Grenoblois et quatre Lyonnais (dont une SDS) qui y ont participé.
Après un départ à peine retardé pour cause de point de rendez-vous un peu dur à trouver pour un GPS lyonnais, nous voici donc en route, à cinq motos. D'un commun accord sur ma proposition, nous avons quelque peu changé l'itinéraire initialement prévu pour le rendre plus montagneuxhttp://goo.gl/maps/uvk1T

mardi 12 août 2014

Vers Piana

Parmi les sites les plus réputés de Corse, les Calanche de Piana tiennent une place de choix. Je devais initialement rentrer sur le continent le 11, mais la venue à cette date de mon ami Bertrand Donzé avec sa Honda CB 1300 m'a convaincu de rester une journée de plus pour profiter d'une belle et chaude journée et aller rouler ensemble. Et quelle journée, la plus belle de mes quatre virées insulaires !

Itinéraire : http://goo.gl/maps/a8bGE



Aller vers Piana depuis Calvi, c'est d'abord aller vers Porto par une route somptueuse que j'avais déjà parcourue en aller-retour au mois de mai grâce au prêt de la 1150 GS de Thierry. Cette fois-ci, ce sera avec ma moto que je le ferai... Enfin presque, parce que parvenu à Bocca di Palmarella, j'ai bien senti l'envie du Bertrand de tester mon K16 ! Alors je suis monté sur son roadster tout simple mais bien péchu et lui ai laissé ma baleine jusqu'à Porto, lieu d'une pause méritée vu la chaleur accablante.

Bertrand en mode bogossitude !

vendredi 8 août 2014

Autour de Calvi

Basé pour la seconde partie de mes vacances à Monticello, j'avais une vue panoramique sur tout le bassin cernant le lac de Codole. L'envie d'en faire le tour et de prolonger vers Calvi m'est venue rapidement. 
Chose faite en suivant ce parcours : http://goo.gl/maps/c0m3k



Je quitte donc Monticello vers Speloncato, un village dont la réputation de beauté n'est pas usurpée. Je serpente ensuite en balcon jusqu'à Cateri d'où je peux rejoindre la route du littoral à Lumio.


mercredi 6 août 2014

Balagne et Cap Corse

Des années que j'en entends parler. Et ce printemps, pour en remettre une couche, un numéro du magazine Road Trip présentant de nombreuses photos et des commentaires plus que motivants pour aller "faire" le Cap Corse en moto. Alors en selle, depuis Monticellohttp://goo.gl/maps/aGj7E



Après une "mise en roues" tranquille le long de la côte qui passe, entre autres, au dessus des jolies plages de Lozari et de l'Ostriconi, on attaque d'entrée par un morceau de choix : les 28 kilomètres de tortillons menant à St Florent. Le bitume est parfait, les pneus sont à bonne température, voilà de quoi mettre du gaz sans vergogne, d'autant qu'il est à peine 10 heures et que la foule des vacanciers n'a pas encore envahi les lieux. Quant à l'arrivée sur la baie de St Florent, elle est toujours aussi belle...


lundi 4 août 2014

En route vers Bavella

J'ai débuté mon séjour corse par le "sud", en restant quelques jours à Bonifacio, que je ne connaissais pas encore. Connaissant en revanche très bien la zone de Bavella pour y être venu grimpé de nombreuses fois, je m'étais promis d'y revenir en brélon un jour pour profiter de ces belles routes. 

Voici donc l'itinéraire suivi, assez touristique sans trop en faire pour ne pas s'épuiser : http://goo.gl/maps/t92Ab



Après avoir fait un petit crochet pour longer la côte vers Palombaggia par une petite route sympa, je file rapidement vers Solenzara pour attraper la route montant vers Bavella. Ladite route est en bien plus mauvais état que je ne m'en souvenais et ça secoue bien franchement. Peu importe, les paysages compensent déjà le léger inconfort du roulage...


dimanche 27 juillet 2014

De la côte varoise au Mont Ventoux

Non content d'avoir virolé pendant plus de 400 km vers le Verdon, j'en ai remis une couche en allant au Ventoux depuis Hyères. Encore une somptueuse balade avec des routes et des paysages à couper le souffle. A retenir en particulier la route de St Saturnin les Apt à Sault, les gorges de la Nesque (complètement démentiel !) et bien sûr la montée au Ventoux par Bédoin.

L'itinéraire ICI