dimanche 23 novembre 2014

A la cascade de Glandieu

Après une matinée grisouille, le ciel alpin a daigné se dégager un peu. J'ai donc immédiatement envoyé un message d'alerte au copain Pascal. Objectif, aller voir la cascade de Glandieu, que des amis motards locaux m'ont vantée comme étant un site sympa et à voir.

dimanche 16 novembre 2014

Petite Chartreuse pré-hivernale

Les premières neiges sont enfin venues déposer leur tapis blanc sur nos massifs. Déjà, les copains skieurs sont sur les dents et piaffent d'impatience. Mais moi, je grimpe et je roule, alors la neige... c'est bien si elle reste "là haut" ! Avant qu'elle ne descende plus bas qu'actuellement, et que l'hiver ne s'installe pour de vrai, je me suis offert une petite traversée de la Chartreuse...

Chamechaude, à peine blanchie par les premières neiges..

mercredi 12 novembre 2014

Autour de Paladru

En ce long week end à rallonge du 11 novembre, la météo et les événements personnels perturbés ont grandement limité les possibilités de prendre l'air. Les éclaircies semblant tenir cet après-midi, nous sommes partis, avec l'ami Pascal, chevauchant nos fiers destriers : lui sur sa petite fille du désert (Super Té 1200), moi sur ma bridée automatique !

Bref, le départ se fait tardivement à 14.30, et nous décidons donc de nous borner à musarder gentiment autour du Lac de Paladru. Pour y aller, je choisis de repasser par le col de la Croix des 1000 martyrs, une route que j'ai déjà empruntée une fois... mais dans l'autre sens. Cela nous permet de passer par le célèbre "tourniquet" du pont dessus-dessous de Pierre Chave (regardez le Google Maps en zoom entre St Aupre et Miribel les Échelles !), un endroit assez unique en son genre...

Le tourniquet de Pierre Chave et le pont du même nom

samedi 1 novembre 2014

Buëch, Baronnies et Vercors : menu copieux pour la Toussaint

En cette Toussaint, la météo est exceptionnellement favorable. Pas un nuage à l'horizon, des températures clémentes, des routes encore bien propres. On a du mal à se croire en novembre ! Impossible de résister à l'appel de la route...

dimanche 26 octobre 2014

Tina Dalle : c'est l'heure de la reprise !

Changement d'heure cette nuit, voilà ça y est : c'est l'hiver, la morosité, la déprime qui nous guette. Mais non ! Car il existe un remède : le Vercors, et en particulier la falaise de Tina Dalle !

Je déteste autant le passage à l'heure d'hiver que... les poivrons, tiens, au hasard. C'est vous dire si je n'aime pas ça ! Après avoir bien profité du Vercors hier lors d'un viron express en bécane, pas de meilleure remède à cet agacement horaire que d'y retourner aujourd'hui, mais cette fois-ci pour un peu de varappisme.


Essai de la Yamaha MT 09 Street Rally

Puisque seuls trois cylindres ne peuvent me rassasier au quotidien, il m'en faut trois autres pour ccompenser ! Direction donc Yamaha pour un essai de la moto actuellement la plus vendue en France, à savoir la MT 09.

Aussi mue par un trois cylindres, cette machine est d'emblée impressionnante par sa compacité, sa finesse... et donc sa légèreté. C'est bien simple, on a l'impression d'enfourcher une grosse mobylette !
Ma version d'essai est une Street Rally, accessoirisée de nombreuses pièces, dont un pot Akra qui fait de la jolie musique (pas trop bruyante). Contact, départ.
Autant j'ai tout de suite trouvé ma place sur la Speed ce matin, autant j'ai passé 45 minutes à la chercher sur la MT 09 ! Cette selle plate façon supermotard, c'est surprenant. Outre un confort digne de la meilleure planche d'ébène,  pas moyen de me caler dessus... En revanche, la position générale est moins contraignante que sur la Triumph : repose-pieds plus bas, guidon plus haut, on est assis plus haut. Pour résumer, on se pose sur la MT 09 alors qu'on rentre dans la Speed !


Essai de la Triumph Speed Triple 1050

N'ayant jamais vraiment eu l'occasion de tester cette moto à la réputation assez mythique, il faut le reconnaître, j'ai eu envie de pallier ce manque. Direction donc Moto Labo GP pour un rapide essai.

Venant de mon paquebot de K1600, la Speed me parait vraiment toute petite et compacte. Dans sa livrée rouge, elle claque bien. Je reste fan de l'esthétique de cette moto, en particulier avec ses pots hauts qui dégagent parfaitement le monobras et la superbe jante de la roue arrière. Certes, des pots hauts sont une aberration physique qui veut qu'on place le plus de poids possible en bas, mais bon...
En m'installant en selle, je me trouve assez basculé vers l'avant, relativement en appui à la fois de l'abdomen sur le réservoir rebondi et sur les poignets. Cette légère bascule n'est pourtant pas désagréable et vous permet de bien faire corps avec la machine